• les vaccins

     
    Adultes et enfants : outre le DTP à vérifier 

    • Hépatite A (1 injection, 1 rappel),
    • Hépatite B (3 injections),  
    • typhoïde (1 injection)  
    • rage (3 injections)
    • encéphalite japonaise (2 injections)

    Et un petit dernier spécial enfants : la méningite (le complet « Menveo » ) qui protège contre la majorité des méningocoques, et contre le W135 , qui paraît-il est présent dans les collectivités avec des jeunes enfants).

      

    Il est recommandé d’échelonner les vaccins sur 6 mois à l’avance, au minimum sur 4 mois. Nous avons commencé en mai.

    Nous aurons ainsi chacun, pas moins de 10 piqûres. (Sacrément percé le canoé…).

    Petit trou aussi dans le budget puisque l’encéphalite japonaise coute 120€ la piqûre. Cela semble un peu luxueux, mais cela nous évite quelques inquiétudes.

    La rage aussi est fortement recommandée, sauf à se déplacer en permanence à moins d’une journée d’un centre antirabique. Avec notre Léopoldine qui souhaite qu’on aille soigner des petits singes abandonnés dans les refuges de Thaïlande ou d’ailleurs… et vu l’habitude des enfants à approcher tout ce qui a quatre pattes, des poils, des yeux tendres, forcément malheureux et abandonnés , et mignons et tout… nous avons décidé sans hésitation d’ajouter la rage à notre bouclier anti- maladies. Puisqu’on nous le propose, acceptons cette chance.

     En sortant de l’ISBA, j’ai trouvé que décidément, nos petites bestioles européennes sont bien inoffensives.  

     Toutefois, dans notre guerre virale, il nous restera encore des raisons de nous battre contre les moustiques porteurs de dengue, palud,  et chikungunnya. Nous avons fait le choix de ne pas prendre de traitement anti paludéen, mais d’éviter les zones infestées.

    Les centres ISBA, (anciennement institut Pasteur), donnent des conseils précieux sur les comportements , précautions, et réflexes de santé. Pour les informations locales, il faut télécharger les fiches du CIMED par pays. Elles contiennent tous les nr de tel des médecins parlant anglais, ou couramment consultés par les expatriés, ainsi que les urgences, centres de consultation, et hôpitaux.

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :