• Fallait y penser

    « Fallait y penser ! » : (conseils pratiques – matériel)

    Au fil du voyage, nous avons fait quelques constats, et quand c’était possible, comblé quelques manques. Voici une liste de « on aurait pu faire autrement », et de « ça vaut vraiment la peine ».

     

    SANTE :

    Les antibiotiques sont essentiels : au palmarès de la famille en six mois : une intoxication alimentaire, deux angines, deux otites, toutes finalement soignées avec des antibiotiques. De même pour un orgelet, trois jours de traitement simplement antiseptique ont été totalement inefficaces, donc on est passé au collyre antibiotique. Cela vaut donc la peine d’insister auprès du médecin traitant pour qu’il fasse une ordonnance de collyre antibio.

    Il faut prévoir large, mais on peut racheter des antibiotiques à large spectre : à Bangkok : toutes les pharmacies vendent les antibiotiques type amoxicilline. Très bonne pharmacie : la Pharmacie de la gare à Phnom Penh. En Malaise et Singapour on trouve de tout sans aucun problème.

    De façon générale, pour refaire ses stocks de médoc, il ne faut pas compter sur la Birmanie ou les campagnes Cambodgiennes. C’est plutôt nous qui avons donné nos réserves de paracétamol en cadeau de bienvenue !... Attention aux contrefaçons sur tous les médicaments en général. A ce sujet, on trouve parfois des marques françaises, donc ne pas hésiter, notamment sur le doliprane, le paracétamol est très sujet aux contrefaçons. Attention aussi, les formes pour enfants sont moins présentes, donc il faut prévoir un bon stock pour des enfants en bas âge (jusqu’à 20 kg).

     

    Ce qu’on ne trouve pas facilement dans les pays que nous avons traversés :

    - Le smecta qui permet d’éviter des médicaments trop forts pour les enfants. Prendre de belles provisions avant le départ.

    - Les spasfons en lyoc, quand on a des petits bobos d’estomac.

    - Le sérum physiologique pour les yeux et les petits rhumes. Impossible à trouver nulle part. Il fait très chaud, et les yeux sont souvent secs. En plus l’air conditionné donne des débuts de rhumes sans arrêt. Les gouttes qu’ils vendent coutent très cher et sont pleines d’additifs inutiles.

    - L’acide borique en poudre, pour les petits pieds qui font un peu trop parler d’eux. Impossible à trouver également.

    - Les sprays antiseptiques de tout format. Ils sont très rares à trouver.

     

    Le palud : à l’épreuve, les anti paludéens n’ont pas été utiles (ni pris) en traitement préventif. Nous n’avons traversé aucune zone réellement à risque et nous n’étions pas dans une saison humide. Certains endroits peuvent être plus dangereux en période de mousson. Les vêtements et les répulsifs restent réellement meilleurs, plus confortables, et plus efficaces puisqu’on augmente les chances d’éviter aussi la dengue qui est bien plus dangeruse. Il ne faut pas hésiter à prévoir des vêtements amples et longs sur les jambes. Les asiatiques sont très pudiques, et nous avons été incités à faire de même très naturellement. Nous avons opté très vite pour des vêtements longs : pantalons, jupes ou robes longues légères.

    Pour les répulsifs : le DEET est interdit par exemple en Malaisie. Ce qui en dit long sur nos visions occidentales. On trouve sur place (en thaîlande et Malaisie) des répulsifs à base de produits plus naturels (citronnelle), sans DEET qui sont efficaces, sans danger pour l’environnement, et moins toxiques pour nous. Nous avons tous eu des maux d’estomac en utilisant les répulsifs achetés en France, « insect écran » à base de DEET. Dès qu’on en a sur les mains, ça passe dans l’estomac, c’est infect. On conseillerait donc d’en acheter un minimum, mais de se laisser conseiller sur place pour acheter d'autres produits sur place. 

    Les moustiquaires sont un très très bon copain de la nuit, non seulement contre les moustiques mais aussi contre les araignées, rampants, geckos et autres petits amis. Beaucoup d’hôtels en ont, mais quand on installe des enfants par terre, il faut un peu de matériel. Notre conseil est de prendre des moustiquaires 2 places. Les moustiquaires 1 place du vieux campeur sont faites pour une tente et non pour un lit. Elles sont un peu petites et étroites. Nous avons beaucoup tiré dessus, en vain, ça lache de tous les cotés.

    Vaccin anti-rabbique : absolument nécessaire de le faire en France, et au plus proche du départ. J’ai été mordue par un singe dans la "délicieuse" monkey forest de Ubud à Bali (à éviter d’ailleurs). On apprend par la suite qu’il y a régulièrement des épidémies de rages canines sur l’île... de là à ce que les singes soient porteurs, on est en droit de s’inquiéter. Donc, bien se faire vacciner, cela vaut énormément la peine. Si on se fait mordre, même en ayant été vacciné, il ne faut pas hésiter à consulter et se payer les deux injections de « booster». C'est plus commode que l'injection de gama-globulines. Sanofi vend ses vaccins anti-rabbiques partout, ils valent 20 Euros en Indonésie. 

    De façon générale, il faut faire très attention avec les chiens car ils ne sont pas très surveillés, et les maîtres ne vont pas aller vous dire qu'il y a des risques de rage! Nous n’avons pas été particulièrement prudents et avons laissé très souvent les enfants toucher les chiens. Mais il faut bien regarder les chiffres sur l’Asie, et bien prendre conscience qu’il y a énormément de chiens errants en Asie. En général ils sont horribles et on ne les approche pas, même les enfants. Mais il vaut mieux être prudent. Il y a sans doute bien plus de risques de se faire mordre que d’attraper le palud.

     

    SOUVENIRS ET ACHATS :

    La Birmanie recèle de petits trésors, très abordables. Les laques sont très belles et très intéressantes à Bagan. Après coup, nous aurions aimé avoir un budget plus large pour ces achats. En outre, on trouve des pierres (rubis). Le circuit est aux mains du gouvernement. Tous n’auront pas envie d’en acheter à cause de cela, mais ce sont de très belles pierres, à prix bien entendu, très intéressant. On peut faire ces achats à Rangoon.

    Les soies sont magnifiques, les sarongs ne coutent rien, donc cela vaut vraiment la peine de se faire plaisir et de rapporter du tissu. Les soieries de Mandalay sont parmi les plus belles que nous ayons vues. Les coupes proposées sont superbes (acheter les bas et les hauts qui vont avec), d’influence indienne, mais plus faciles à porter qu’un sari indien car les hauts descendent jusqu’aux hanches. En plus les birmanes sont plus grandes que les vietnamiens ou les thaïes, et les coupes sont bien plus adaptées à nos morphologies qu’ailleurs.

    Enfin, on s’est rendus compte que faire des achats en Birmanie est plaisant car les birmans ont un niveau de vie très bas et on ne regrette pas les achats ; les produits sont beaux, évidemment peu chers, et surtout, ce ne sont pas les produits qu’on retrouve sur tous les marchés d’asie.

    Si on veut faire des achats de valeur, les birmans sont friands de parfums français. A plusieurs reprises ils nous ont demandé si on avait du parfum, nous n’en avions pas, et avons regretté car c’est une monnaie d’échange à deux ou trois fois la valeur du produit en France. Donc, des petites eaux de parfum pour de gros achats, et des échantillons pour de petits achats seront un troc très efficace.

    Pour les chaussures : et en particulier les grands pieds, au-dessus du 43, il ne faut pas compter se rechausser, même avec des tongs au Vietnam. Très difficile aussi au Laos et en Birmanie. Donc le mieux est de faire ses réserves ailleurs ou de partir avec des increvables.

    Petits cadeaux : nous avions un stock de jolies bricoles (rubans, petits jouets, dés, toupies) qui ont vite été éclusées et fort appréciées. Les enfants dans les pays traversés jouent assez peu avec des jouets, et les feutres, blocs de feuilles, petits personnages (playmobils, légos etc) sont très appréciés des petits, mais c’est lourd à emporter longtemps. Il faut donc refaire des stocks régulièrement. Les grands connaissent et adorent le UNO. Par exemple on fait une partie et on leur laisse le jeu...

    Les enfants sont en général très forts en pliages et vous pilent facilement. Les filles, en Asie, sont très douées de leurs mains. Le mieux est d’apporter le papier (papier couleur, papiers épais) ou du matériel de dessin, collage etc, et de les admirer à l’œuvre.

    D’autres idées qui nous sont venues après :

    - chouchous pour les cheveux, petits cosmétiques, petits cadres en papier (type passe-partout), des écussons de France, des tours Eiffel…

    - Faire développer les photos prises avec eux et leur donner, quand on a le temps est immensément apprécié. Un couple de français en voyage nous a confié une photo d’eux avec une femme girafe, et nous a chargé de la remettre à cette dernière. Autant dire que le message fut bon à porter, et nous avons pu partager sa joie à la vue de la photo. Cela change tout le sens d’une photo prise avec des habitants. Cela devient un souvenir partagé, et non plus un cliché volé. Nous n’avons pas eu le temps de faire imprimer des photos mais avons souvent envoyé les photos par mail.

     

    MATERIEL DE CLASSE

    Nous avons acheté, au vietnam, des ardoises et quelques craies, pour faire les leçons et explications comme sur le tableau. A la pratique, nous avions constaté que les enfants sont plus concentrés sur une ardoise que sur un bout de papier brouillon. En plus c’est ludique, les enfants se lancent des défis dessin dans la foulée. Pour nous ça a marché et nous a énormément aidé pour garder leur attention.

     

    EN VRAC, d'autres idées de matériel qui nous a manqué :

    - Des pinces grand format pour fermetures hermétiques. Ça se trouve sur place.

    - ...

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Juin 2014 à 23:08

    Nous  suivons toujours avec plaisir votre parcours et merci pour ces renseignements. je vais retenir quelques petites infos bien pratiques.....


    boris


     

    2
    valérie bugand
    Lundi 30 Juin 2014 à 14:16

    merci beaucoup pour tous ces p'tits tuyaux qui vous nous etre bien utiles dans quelques mois...


    on espère vous voir chez nous cet été !!


    très bon fin de voyage, continuez a en profiter jusqu'au bout

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :