• de Luang Prabang à Dien Bien Phu

     

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    le poste frontière de Tay Trang

    Nous sommes au Vietnam depuis le 25 avril. Nous sommes entrés par la frontière de Tay Trang, au nord ouest, par la route qui relie Luang Prabang à Dien Bien Phu. Fatigués des transports en commun plus de difficiles, nous avons loué une voiture avec un chauffeur pour faire ces deux journées jude Luang Prabang à Dien Bien Phusqu'à Dien Bien Phu, et avons fait de même du coté vietnamien pour la traversée des montagnes du nord, jusqu'au nid d'aigle de Méo Vac, dans les montagnes du Ha Giang, plein nord

    .de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    la descente vers Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    La visite de Dien Bien Phu nous a beaucoup intéressés. C'est un bon plongeon dans l'histoire du Vietnam et dans la découverte de la mentalité du pays... Le pays fête en ce moment, le 1er mai et 7 mai, la fête nationale et la commémoration des 60 ans de Dien Bien Phu. Nous avons donc découvert leur ardeur patriotique dans les préparatifs des défilés, les spectacles des représentations gigantesques de la victoire, des batailles, du soutien des populations avec les convois de vélos (un peu nos taxis de la marne). 

     

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    la vue vers l'ouest, route de Luang Prabang

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    vue vers le nord

     

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    Ambroise qui n'a pas tout compris, ou plutôt si, en fait il a tout compris!

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    la colline "Dominique" sur laquelle se trouve le monument de la victoire

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    et la colline Eliane, là où ça a fait boum

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    le cimetière militaire vietnamien

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    la vue vers le sud

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    sortie de classe...

     

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    On comprend la répercussion de cette victoire dans la fondation du pays. Mais quand même ... pas une explication en anglais, pas un panneau indicatif, un musée en travaux (tant mieux, ce sera sans doute mieux pour les suivants), les seules représentations des français sont les images de propagande représentant des français hirsutes, tapis dans un tour... ou celles des prisonniers. Bon, fallait peut-être pas s'attendre à autre chose...

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    les répétitions des commémorations

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

     

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

     

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    de Luang Prabang à Dien Bien Phu

    un autre aspect de Dien Bien Phu...

    Le nationalisme est très fort, le communisme est encore très présent, l'autorité est partout, même dans la façon très catégorique de s'exprimer des vietnamiens ! Pourtant, toutes les personnes que nous croisons nous dévisagent avec intérêt, nous prennent en photo, sont très gentils, veulent savoir d'où nous venons ... rien à voir avec le discours ambiant. La paix semble plus évidente par les populations que par les politiques, et c'est super instructif pour nous tous.

    Autre petite leçon d'histoire, nous imaginons aussi la longue marche des sept mille de prisonniers français, dont 4000 sont dans la marche forcée jusqu'à la frontière chinoise. Nous qui parcourons la même route jusqu'à Lai Chau, à la frontière chinoise, nous pouvons constater comme le pays est dur, la pluie tombe toutes les nuits en cette saison et les nuits sont froides. C'est impressionnant. 

    De Luang Prabang à Dien Bien Phu, c'est deux facettes de l'histoire de France et de l'Indochine, deux populations complètement opposées, les Laos et les Vietnamiens, et deux séjours qui s'annoncent complètement différents.

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :